Les jardins du Château d'Ouge

Un parc botanique aux confins de la Haute-Saône

On ne cesse de le répéter : la Haute-Saône regorge de petits trésors injustement méconnus. C'est le cas du château d'Ouge , tout au nord du département.
Bien que grande visiteuse de châteaux en tous genres et de toutes époques, je n'avais que vaguement entendu parler de celui-ci, pourtant situé à seulement 45 min de Vesoul, mais presque déjà en Haute-Marne...

C'est à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine, en cherchant des idées de visites de préférence en extérieur (contexte sanitaire 2020 oblige...), que je me suis souvenue avoir entendu grand bien de ce parc aux 160 espèces végétales.

Si l'intérieur ne se visite pas (à ce jour), les jardins valent largement le détour. Ils ne sont pas d'époque (ils ont été aménagés sur les 40 dernières années) mais nous plongent pourtant dans des temps et des pays plus ou moins lointains.

Le jardin à la française du château d'Ouge

Jardins de contes de fées

Un parc de 5 hectares s'étend autour du château joliment rénové, initialement construit au 16ème siècle. On y accède par un petit labyrinthe végétal de style renaissance, suivi par un jardin à la française. Sculptures, fontaines, arbustes soigneusement taillés... tout y est, et le château d'Ouge n'a rien à envier à ses cousins de la Loire !
On prend le temps de déambuler dans ce décor de contes de fées, s'attendant presque à voir la Bête de Cocteau surgir d'un massif.

Au-delà de l'arboretum et de ses quelques 500 arbres, on fait un saut dans l'espace, direction l'Asie ! Balancelles et statuettes donnent le ton autour d'un petit étang, où on pourra entendre quelques discrètes grenouilles.

On peut facilement passer quelques heures à flâner dans ce jardin, à admirer le talent du jardinier ou à se reposer sur les nombreux bancs disséminés ici et là. Les enfants ont de l'espace pour courir... et les amoureux pour se conter fleurettes à l'ombre d'un bosquet, à la manière d'autrefois.

La visite se termine par des dépendances à l'ambiance champêtre, entre tourelles fleuries de roses et écuries envahies de vignes.

On y croise un chat qui paresse au soleil, jolie métaphore de cet après-midi passé à flâner dans des paysages un peu hors du temps...

Test réalisé par Laure en septembre 2020.

En pratique


SLIDE01
SLIDE02
SLIDE03
 

Inscription à la newslettre

Recevoir chaque mois nos principales
infos et idées sorties ...

Vannerie Delamotte