La Planche des Belles Filles

Entre terre et neige

Station familiale par excellence, La Planche des Belles Filles est un sommet du massif des Vosges, culminant à 1 148 mètres d'altitude.  Située à la limite entre la Haute-Saône et le Territoire de Belfort, la Planche des Belles Filles domine la commune de Plancher-les-Mines .

La Planche des Belles Filles en hiver © La Planche des Belles Filles

Le sommet de la Planche des Belles Filles est connu pour sa station de ski : la seule de Haute-Saône. Cette station, idéale pour les débutants, les jeunes enfants ou les personnes ayant envie d’un bol d’air frais compte 3 téléskis et 6 pistes à difficultés variables, allant de la piste verte à la noire.

Pour les amateurs de ski nordique, 23 km de pistes balisées permettent de rejoindre le Ballon d’Alsace.                                                                                                                                          © La Planche des Belle Filles

Enfin, trois circuits raquettes sont également disponibles et un espace luges et bouées a été aménagé pour profiter des joies de l’hiver en famille.

La Planche des Belles Filles en été :

En été, de nombreuses activités sont proposées : vélo, randonnées pédestres, sports nautiques, trottinettes tout terrain, pêche … de quoi satisfaire tout le monde !

Pourquoi ne pas tester le tubing, aussi appelé descente en bouée ? En solo ou en duo, le tubing vous emporte pour 64m de descente.

Pour les adeptes de nature, plusieurs sentiers de randonnée sont praticables à la planche et ses alentours. Idéal pour découvrir les paysages, la végétation, la faune et la flore de cette station située la plus au Sud du massif vosgien.

La Planche des Belles Filles a également accueilli durant les étés 2012, 2014 et 2017 le Tour de France. De quoi rendre fière les Haut-Saônois ! Une ascension très réputée en raison de ses 5.9 km de monté à 8.5% et son pic à 20%.

Le saviez-vous ?

La Planche des Belles Filles, c’est aussi  l’histoire d’une légende.

Un matin, durant la guerre de Trente Ans, Plancher les Mines fût envahi par les mercenaires Suédois. Sous la terreur, Inès et les jeunes filles du village voisin, toutes vêtues de robes blanches, se seraient réfugiées dans la montagne boisée, auprès d’un étang. 
Mais, quelques heures plus tard, les filles furent retrouvées par les soldats. Inès vit une troupe à cheval avancer sur elles lorsqu’elle remarqua le chef du groupe. Celui-ci s’arrêta et admira, pendant un court instant, la beauté de la jeune Inès. Le jeune Suédois fit signe à ses soldats de faire grâce aux jeunes filles. Mais ces derniers ne l’écoutant pas, s’avancèrent en hurlant sur le groupe de jeunes filles. Pour échapper à leurs sévices, les belles filles apeurées se seraient jetées dans l’étang.
Le jeune chef serait alors parti au secours d’Inès. Malheureusement, lorsqu’il parvint à retirer le corps de la jeune femme de l’étang, celui-ci était sans vie. Il prit alors une planche, sur laquelle il y inscrit, au poignard, une épitaphe au nom d’Inès et les autres jeunes filles : les Belles Filles. 
La Planche des Belles Filles devrait ainsi son nom à cette légende.

 En pratique


SLIDE02
SLIDE01
SLIDE03
 

Inscription à la newslettre

Recevoir chaque mois nos principales
infos et idées sorties ...

Votre pub ici