Le château de Gy et son musée du Vin

Entre vignobles et clergé

Si vous empruntez parfois la départementale entre Vesoul et Pesmes ou Gray , sans doute avez-vous déjà remarqué le château qui domine la commune de Gy. Mais avez-vous déjà pris le temps de le visiter?
Nous avons profité d'un petit marché artisanal pour découvrir cette ancienne demeure des Archevêques de Besançon, qui abrite aujourd'hui, entre autres, un Musée du vin, référence aux racines viticoles des Monts de Gy.

Pour accéder au château, il faut emprunter quelques ruelles étroites, qui mènent à une majestueuse grille ouvragée. Derrière, se révèle une façade hétéroclite avec sa tourelle, ses tuiles vernissées rappelant les toits bourguignons, ses arcades... Un patchwork architectural plein de charme, que ne laisse guère deviner la façade côté route, plus austère avec ses tours carrées et son alignement de hautes fenêtres.

Le château vu du ciel >>

Un peu d'histoire

Château de GyCes variations de style témoignent du passé des lieux. La partie centrale, la plus ancienne, ainsi que la tour octogonale ouvragée, datent de la Renaissance. Elles furent construites à la fin du XVème siècle par un archevêque flamand, alors en poste à Besançon. Durant plus de 700 ans, la demeure resta d'ailleurs entre les mains des archevêques bisontins. Ceux-ci apportèrent quelques modifications au fil des siècles, avec notamment l'ajout de 2 ailes juste avant la Révolution.
Révolution qui justement changea le destin du château : vendu et divisé en plusieurs lots, il fut alors transformé en collège pendant quelques années. Une occupation qui sauva les lieux de la destruction et de la ruine : contrairement à maints châteaux haut-saônois, celui-ci est très bien conservé !

Un passé viticole

Après avoir admiré la cour, on commence la visite par un petit Musée du vin. Un peu poussiéreux (mais cela confère à son authenticité), il rappelle que les vins haut-saônois étaient autrefois très réputés. Quelques vignerons locaux continuent d'ailleurs à perpétuer la tradition. Mais pas de dégustation aujourd'hui, on se contentera d'observer le matériel ancien, tout en appréciant la fraicheur de la cave, très agréable par cet après-midi ensoleillé.
Tout au fond, ne manquez pas de descendre les quelques marches qui vous mèneront à l'arrière du château. Prenez le temps d'apprécier la vue sur les toits de Gy et la plaine au loin... Avec pour seule compagnie quelques poules curieuses, bercée par les chants des oiseaux, au milieu de l'herbe fraichement coupée qui embaumait, j'ai pu apprécier le calme de ce château rural. On comprend tout à fait que les archevêques aient eu envie de quitter la foule bisontine pour venir se ressourcer à Gy !

Direction autrefois !

Il faut regagner la cour principale pour poursuivre la visite, qui mène dans les communs et les appartements, entièrement réaménagés et meublés style 18ème. Voyage dans le temps garanti ! Cuisine, chambre, salle à manger, salle au trésor : chaque pièce semble figée dans le temps, impression renforcée par le soin apporté aux détails. Là une Bible ouverte, comme si le lecteur s'apprêtait à revenir d'un instant à l'autre. Ici une table parfaitement dressée, sur laquelle on a envie de piquer une pomme pour vérifier qu'elle est bien en plastique. Chasubles et crucifix rappellent à qui l'aurait oublié que tout ce luxe était bel et bien destiné au clergé d'autrefois.
Au gré de la visite, on pourra également admirer les collections rassemblées par les propriétaires présents et passés : trophées de chasse et poupées en porcelaine dans leur théâtre tout en toile de Jouy.
Si la muséographie est parfois un peu aléatoire, avec un mélange des genres et des styles qui peut dérouter, la visite reste aussi agréable qu'intéressante.

Avant de quitter Gy, prenez le temps de faire une petite balade dans les rues de la commune. Si vous y allez comme moi au printemps, les lilas et les glycines en fleurs rythmeront votre promenade, mettant en valeur les façades des vieilles demeures en pierre du bourg médiéval.

Les + : un bâtiment très bien conservé, une visite rapide mais complète, qui aborde à la fois le passé du château et de la commune, bien que de façon parfois un peu aléatoire.

Les - : difficile de stationner à proximité, un côté parfois un peu désuet.

En pratique :

Le château de Gy est une propriété privée. Nous vous invitons à vérifier les horaires d'ouverture avant toute visite.
Plus d'infos >>

Visite réalisée par Laure en mai 2016


SLIDE02
SLIDE01
SLIDE03
 

Inscription à la newslettre

Recevoir chaque mois nos principales
infos et idées sorties ...

Votre pub ici