Les ateliers pour enfants au FRAC

On fait quoi aujourd'hui?

Frac de Franche-ComtéNos testeuses sont de grandes enfants... Ou disons que les vacances scolaires appellent des "activités familiales". Trouver l'animation qui plaira aux petits sans se transformer en calvaire pour maman, mamie ou tonton : mission à risques, voire parfois impossible. N'écoutant que leur courage (ou décidées à répondre à l'angoissante question : "on fait quoi cet après-midi"), elles ont pris la route de Besançon. Elles ont testé pour vous les ateliers au Fond Régional d'Art Contemporain, au départ sans conviction... mais finalement : complétement emballées ! 

Le secret pour réussir ce genre de sorties en famille :

1) annoncer une activité "surprise",
2) motiver les troupes en promettant une glace ou un goûter après la dite "surprise",
3) sourire, et... continuer à sourire. Si les enfants sentent en vous une pointe d'appréhension, c'est terminé ! 

Avant toute chose, nous avions pris la peine de réserver auprès de l'accueil du FRAC. Arrivés sur place, bonne surprise (pour les adultes surtout), l'atelier est gratuit !  Toujours appréciable. Après une courte attente ("personne ne veut aller aux toilettes", "les enfants, il faudra bien écouter la dame", "non, on ne joue pas à loup. Nous sommes dans un musée"), la médiatrice arrive. La charmante jeune femme, tout sourire, prend les choses en main pour présenter le programme de l'activité.

Aujourd'hui, tous ensemble, nous allons visiter l'exposition Gérard Collin-Thiébaut, Grammaire sentimentale.

"Non, chéri, la dame ne va pas vous faire faire des devoirs de grammaire" - Pauv' enfant, traumatisé par l'école... Sagement conduits au 1er étage, les choses sérieuses commencent pour notre petit groupe. La 1ère salle de l'expo donne le ton... Un crâne sur un bureau, des trophées de chasse, des bouteilles de vin vides, une sculpture rappelant Giacometti...

Gérard Collin-Thiébaut au FRAC de Besançon

Notre guide nous laisse un instant d'observation, puis s'amuse à poser des questions aux enfants. Comme sous l'effet d'un enchantement, l'ado qu'on imagine aisément collé à son smartphone, avance une réponse timide mais juste. A côté de lui, sa petite soeur pointe du doigt un autre détail de la scène. Peu à peu, enfants et parents se prennent au jeu des questions-réponses. La médiatrice finit par mettre en évidence l'intention de Gérard Collin-Thiébaut. Avec beaucoup d'espiéglerie, l'artiste joue dans ses installations avec des symboles, des oeuvres marquantes de l'histoire de l'art. Inscrits dans notre corpus d'images communs, avec surprise, nous constatons que même les enfants les reconnaissent.
Et soudain, l'art devient amusant. Il descend de son piédestal, pour devenir le terrain de jeux de nos chères têtes blondes. Sauts entre peinture hollandaise, référence à Courbet, on passe d'une origine du monde revisitée à des échanges sur les différents modes d'acrochages des oeuvres d'art. Comme hypnotisés par les oeuvres et par la médiatrice, les enfants participent activement, posent des questions, faisant ainsi l'admiration et la fierté de leur maman. 

Au bout de 45 minutes, l'animatrice annonce gaiement que l'après-midi va se poursuivre dans l'atelier des enfants-artistes. "Et maintenant, les artistes, c'est vous. Vous prenez la place de Gérard !" On passe donc aux exercices pratiques en copiant et détournant la célèbre Mona Lisa. Les petits s'appliquent pour bien suivre les traits pourtant fumeux de Léonard de Vinci. Assez vite, les ados proposent une Joconde, tatouée, arborant percing et crâne chauve.
Après tant d'assiduité, le petit goûter offert par la gentille animatrice est accueilli avec de larges sourires, d'autant qu'elle distribue compliments et indications à loisirs.

cliquez ici pour accèder au site du FRAC de Franche-Comté vers le site du FRAC








En sortant de l'atelier, les enfants se sont familiarisés avec l'univers riche d'un artiste accessible et sympathique (nous en attestons puisque Gérard Collin-Thiébaut était justement présent ce jour-là). Ils ont pris plaisir à rechercher le message de l'artiste caché dans ses installations et se sont sans conteste amusés à créer une série de reproductions de la Joconde. Nul doute qu'ils ne rejoindront pas ces adultes qui préfèrent éviter musées, expositions et autres lieux de patrimoine !

Une après-midi très réussi... surtout après la glace promise et bien méritée...

Pour plus de renseignements : www.frac-franche-comte.fr

Testing réalisé par Sandra en avril 2017


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


SLIDE13
SLIDE06
SLIDE07
 

Inscription à la newslettre

Recevoir chaque mois nos principales
infos et idées sorties ...

Votre pub ici