Colline Notre-Dame du Haut

De Ronchamp à l'Unesco

Chapelle Notre-Dame du Haut de RonchampLa Chapelle Notre-Dame du Haut est sans nul doute le site haut-saônois le plus célèbre à travers le monde. Chaque année, des milliers de visiteurs venus d'une soixantaine de pays différents viennent découvrir ce lieu atypique, dessiné par l'architecte Le Corbusier au début des années 1950.
Harmonieuse, inspirée de la nature, émouvante, lumineuse... les qualificatifs pour évoquer la Chapelle et ses courbes ne manquent pas. Pour créer ce lieu catholique, Le Corbusier s'est inspiré à la fois de la mosquée algérienne de Sidi Brahim, d'une carapace de crabe pour les formes du toit, des vallons des Vosges toutes proches... Des influences multiples pour un édifice plein de contradictions, mélange de lignes rondes et carrées, élancé ou trapu selon l'angle de vue, apparemment vaste vu de l'extérieur, mais petit et intime dès le seuil franchi.
A la fois lieu de recueillement et innovation architecturale majeure, la Chapelle de Ronchamp est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1965. Labellisée "Patrimoine du XXème siècle" en 1999, elle est entrée au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2016 avec 16 autres oeuvres de Le Corbusier.

Ancestral lieu de pélerinage

Mais la colline du Bourlémont n'a pas attendu l'artiste suisse pour devenir un lieu de pélerinage. Dès l'antiquité, le site était occupé par un temple romain. Celui-ci a été remplacé au Moyen-Age par une petite chapelle à laquelle était adossé un sanctuaire dédié à la Vierge.
L'édifice a été détruit en 1913 par un violent orage. Il n'a été reconstruit que quelques années plus tard, après la Première Guerre Mondiale. Cette nouvelle chapelle fut à son tour démolie pendant la Seconde Guerre Mondiale, bombardée par les avions allemands.

C'est donc à la suite de ces destructions successives que la commune de Ronchamp et le Diocèse de Besançon firent appel à Le Corbusier pour reconstruire la chapelle. L'architecte, plus habitué à créer des habitations que des lieux culturels, et surtout profondément athée, se montra tout d'abord réticent face à ce projet. Une fois sur place, il ne put toutefois résister à la beauté de "ces quatre horizons".

Un site hors du temps

Si la Colline est célèbre pour sa chapelle, elle compte également des bâtiments annexes, tout aussi intéressants d'un point de vue architectural.
La Pyramide de la Paix a ainsi été construite avec des pierres de l'ancienne chapelle, en mémoire des combattants morts lors de la Libération.
En 1974 fut ajouté un campanile conçu par l'architecte français Jean Prouvé, puis au début du XXème siècle l'italien Renzo Piano a contribué à l'évolution des lieux. Il dessina d'abord une nouvelle porterie, puis un couvent destiné à accueillir des soeurs clarisses.

Entre spiritualité et culture

La Colline Notre-Dame du Haut accueille désormais de nombreux évènements culturels, faisant ainsi de la Chapelle, plus qu'un lieu de culte, un site incontournable de la vie culturelle haut-saônoise.
Expositions thématiques, ateliers pour les enfants, festivals, concerts, théâtre, conférences, messes... autant de façon de découvrir autrement la Chapelle de Ronchamp.

En pratique :

  • Ouverture : toute l'année sauf le 1er janvier, de 9h à 19h en pleine saison et de 10h à 17h en basse saison.
  • Tarifs : 8 € - Etudiant 6 € - De 8 à 17 ans 4 € - Gratuit pour les moins de 8 ans.
  • Renseignements : www.collinenotredameduhaut.com

Photographies réalisées par Barcot, Magiqumans et Sylvie Rieth à l'occasion du concours Le Corbu & Vous.


SLIDE13
SLIDE06
SLIDE07
 

Inscription à la newslettre

Recevoir chaque mois nos principales
infos et idées sorties ...