Les Petites Fugues 2009

Les petites fugues 2009
en Haute-Saône

       

Les Petites Fugues 2009Lire... autrement : c'est l'objectif des Petites Fugues.
Rencontres autour d'un apéritif ou d'un goûter, lectures musicales, débats : voilà ce qui cette année encore fera des Petites Fugues un évènement littéraire convivial et original.

Pour cette huitième édition, les écrivains partent à la rencontre de leurs lecteurs dans toute la Franche-Comté, ainsi qu'en Suisse.
La Haute-Saône accueillera 14 auteurs à travers dix-sept rendez-vous. Le point fort de ces Petites Fugues hauts-saônoises sera une lecture musicale au Théâtre Edwige Feuillère de Vesoul.

Afin de ne manquer aucun rendez-vous, voici le programme des Petites Fugues 2009 en Haute-Saône :

 

Lecture musicale :
La romancière Camille Laurens lira son recueil Tissé par mille au son d'une musique de Philippe Mion. Cet ensemble de courtes chroniques, où chacune est consacrée à un mot, s'accorde parfaitement aux compositions électroacoustiques de Philippe Mion.
A Vesoul, au Théâtre Edwige Feuillère, le vendredi 27 novembre à 20h30
Cette soirée sera précédée d'une rencontre-dédicace à la librairie Campo-Vesoul, à 18h

Nicolas Couchepin :
Cet auteur, traducteur, rédacteur et animateur d'ateliers d'écriture a reçu de nombreux prix pour son premier roman Grefferic, en 1996.
Dans la Théorie du Papillon, paru en 2008, Nicolas Couchepin  imagine la vie d'un célibataire solitaire qui vit sous le joug d'une mère alcoolique et possessive. Passé et présent, humour et mélancolie, se mêlent dans ce roman de la vie quotidienne.
A Marnay, Bibliothèque municipale, le mardi 17 novembre à 19h

Pierric Bailly :
Les (grosses) bêtises d'une bande d'ados de la campagne jurassienne, qui trouvent l'été bien long : c'est Polichinelle, le premier roman de Pierric Bailly, jeune auteur de 27 ans. L'argot s'y mêle à la littérature, pour une oeuvre qualifiée d'"impressionante" par les critiques.
A Villers-sur-Port, Espace culturel Amalgame, le mardi 17 novembre à 19h30

Brigitte Kuthy Salvi :
Cette avocate non-voyante depuis l'âge de 15 ans s'est inspirée de son expérience et de ses souffrances pour écrire Double lumière. Elle y livre des récits très pratiques, sur le quotidien d'une aveugle, mais aussi des réflexions plus philosophiques et poétiques où elle nous montre que les yeux ne sont pas indispensables pour voir.
A Champlitte, musées départementaux - salle de la mairie, le mercredi 18 novembre à 20h30

Virginie Ollagnier :
Cette romancière aime mettre en scène le XXème siècle dans des histoires où réalités historiques et fictions psychologiques se confondent. Dans son dernier roman, L'incertain, c'est la Révolution russe, mai 68, ou encore les années folles à New York qui revivent à travers les souvenirs d'un écrivain.
A Fontaine-les-Luxeuil, Bibliothèque Associative "le Temps de Lire", le mercredi 18 novembre à 20h30

Jane Sautière :
Ancienne éducatrice pénitenciaire, Jane Sautière n'écrit pas seulement sur la vie, mais aussi sur les morts. Après une plongée dans la vie carcérale, elle s'attaque aujourd'hui à un sujet encore tabou : les femmes sans enfants. "Nullipare" était un mot, presque une insulte, c'est maintenant un roman.
A Champagney, médiathèque municipale, le jeudi 19 novembre à 20h30

Thomas Sandoz :
Thomas Sandoz est jurassien et passionné par le monde. Il observe et analyse celui-ci à travers diverses formes d'écriture : des essais, des articles de presse, de la poésie, du théâtre...
Dans La Fanée, publié en 2008, il traite du mal-être adolescent en milieu rural.
A Luxeuil-les-Bains, Bibliothèque municipale, le jeudi 19 novembre à 20h

Maylis de Kerangal :
Des adolescents plongent dans la mer depuis une plate-forme de la côte marseillaise : c'est dangereux, c'est interdit, c'est Corniche Kennedy, le dernier roman de Maylis de Kerangal. Cette ancienne éditrice joue avec les mots et fait d'un drame adolescent une leçon de vie pleine de poésie.
A Champagney, médiathèque municipale, le vendredi 20 novembre à 18h30

Serge Filippini :
Ce philosophe né à Pontarlier est l'auteur d'une dizaine de romans remarqués. Il joue avec les thèmes et avec les époques dans des histoires qui mêlent fiction et réalité.
Deux testaments, son dernier roman, met en scène le parcours d'un jeune juif parisien qui ne sait pas quoi faire de sa religion.
A Pusey, Bibliothèque Municipale, le vendredi 20 novembre à 20h30

Velibor Colic :
Velibor Colic est un ancien soldat bosniaque. Il a déserté, et a trouvé refuge en France. Ses romans racontent à la fois son expérience de la guerre, son goût pour la bohème ou pour le jazz.
Son dernier roman, Archanges, réunit des "archanges de la guerre" en un récit à quatre voix où les victimes et les bourreaux se confondent.
A Courchaton, salle de l'Association la Grenelle, le vendredi 20 novembre à 20h30
A Faucogney-et-la-Mer, Association Carte Blanche (2 place Saint-Georges), le mardi 17 novembre à 20h30

Anne Brécart :
Cette auteure aime les histoires de famille et de souvenirs. Son dernier roman, le Monde d'Archibald, met en scène un vieil homme qui essaie de rassembler ses souvenirs avant d'affronter la Mort.
Angle mort, le second roman d'Anne Brécart, a reçu le prix Schiller Découverte.
A Dampierre-sur-Salon, maison Couyba, le vendredi 20 novembre à 20h

Caroline Sers :
Dans les romans de Caroline Sers, le suspens s'infiltre dans les relations humaines. Jusqu'à parfois les détruire. En 2008, on assistait à la chute d'une famille bourgeoise dans Les petits sacrifices. En novembre 2009, le polar s'installe à Paris avec Des voisins qui vous veulent du bien.
A Gray, La Librairie (1 rue Vanoise), le lundi 23 novembre à 18h30

Dominique Manotti :
Les romans noirs de Dominique Manotti mettent à jours les dessous (pas toujours très propres) de notre société : corruption politique, magouilles dans le foot, travailleurs clandestions, ou grèves et licenciements économiques dans son dernier roman, Lorraine Connection.
A Dampierre-sur-Linotte, Bibliothèque municipale, le jeudi 26 novembre à 20h30
A Melisey, Bibliothèque municipale, le vendredi 27 novembre à 18h30

Rouja Lazarova :
Ce n'est pas par hasard que dans son roman Mausolée Rouja Lazarova décrit la façon dont trois générations de femmes vivent le régime communiste en Bulgarie. Car cette jeune bulgare a appris à lire sur des textes de propagande communiste, elle a dû apprendre à manier une Kalachnikov avant de quitter son pays pour la France.
Ses souvenirs nourrissent son roman, sobre mais riche en émotions.
A Saint-Loup-sur-Semouse, Médiathèque municipale, le vendredi 27 novembre à 18h30

 

Tout ces rendez-vous sont entrée libre et gratuits.

  

Les autres manifestations culturelles en Haute-Saône au mois de novembre >>


SLIDE10
SLIDE14
SLIDE11
SLIDE12
 

Inscription à la newslettre

Recevoir chaque mois nos principales
infos et idées sorties ...