Sainte Catherine 2007

La Foire de la Sainte-Catherine

Le 25 novembre 2009 à Vesoul

 

Les cochons de pain d'épiceDe la convialité, des bonnes affaires, des chapeaux extravagants, des petits cochons en pain d'épice ou en chair et en os, des tracteurs,  des arbres à replanter, parfois la visite de Saint-Nicolas :

C'est la Foire de la Sainte-Catherine à Vesoul!

Depuis plus de 700 ans, chaque 25 novembre ou presque, le centre ville de Vesoul devient piéton et accueille des exposants venus de la France entière.
Devenue un rendez-vous haut-saônois incontournable, la foire de la Sainte-catherine est indissociable de ses deux symboles : le cochon de pain d'épice avec son sifflet en guise de petite queue, et les Catherinettes, jeunes célibataires de 25 ans coiffées de chapeaux improbables...


  • Petite histoire de la Sainte-Catherine

Le marché aux bestiaux en 2007La foire de la Sainte-Catherine a été officiellement créée à Vesoul en 1295, mais elle existait sans doute bien avant cette date. Cela en fait l'une des plus anciennes foires paysannes de France.
Elle s'est toujours tenue le 25 novembre : les vendanges et les travaux des champs étaient alors terminés, les provisions engrangées. Les paysans franc-comtois pouvaient quitter leur ferme quelques jours, le temps de venir à Vesoul vendre leur surplus, ou acheter ce qu'ils ne produisaient pas.
Ils venaient surtout acheter un petit cochon, qu'ils engraisseraient pendant l'hiver et mangeraient au printemps.
Peu à peu, le traditionnel marché aux bestiaux s'est donc transformé en une petite foire. Les visiteurs étaient pauvres, le troc régnait donc en maître dans la cité vésulienne.

L'agriculture version 2007Au XVème siècle, Louis XI envahit la région : Vesoul est rasée, et la foire de la Sainte-catherine disparaît... pour mieux renaître!
Le 25 novembre est en effet à nouveau fêté à partir de 1479. De nouveaux produits (des épices notamment) apparaissent sur les étals, les spectacles de rues animent Vesoul et attirent un nouveau public bourgeois.
Le marché au bestiaux se développe alors et devient l'un des plus gros de la région.
Au XVIIIème siècle, les guérisseurs et les arracheurs de dents font à leur tour leur apparition sur la foire de la Sainte-Catherine.

La foire disparaîtra encore à quelques reprises, notamment pendant la première Guerre Mondiale. Mais à chaque fois, dès la fin des conflits, elle réapparaît plus populaire que jamais...

 

  • Les symboles de la Sainte-Catherine

Que serait la Sainte-Catherine sans ses cochons de pain d'épice et ses catherinettes? Deux symboles aux origines presqu'aussi anciennes que la foire elle-même...

Le petit cochon de pain d'épice :
Autrefois, les paysans venaient à la foire afin d'acheter un cochon à engraisser. Une tradition qui se perpétue aujourd'hui avec les petits cochons de pain d'épice...
Avec son sifflet à la place de la queue, cette friandise plaît beaucoup aux enfants, mais aussi aux adultes gourmands! Elle est parfois remplacée par un Saint-Nicolas, de pain d'épice lui aussi.

Les Catherinettes :
Une Catherinette du cru 2005Les Catherinettes sont des jeunes filles de 25 ans pas encore mariées. Elles se voient offrir par leurs collègues ou leur famille un chapeau, qui doit être le plus original possible et évoquer la profession de la jeune fille.
L'Office de Tourisme de Vesoul organise chaque année un concours du plus beau chapeau, avec de nombreux lots à gagner.

Une tradition sympathique, mais dont l'origine est mal connue. Il faut dire que la légende de la Sainte-Catherine est née il y a très longtemps, dans un pays bien loin de Vesoul...
Catherine était en effet une princesse arménienne, très belle et cultivée, qui aurait été exécutée en l'an 307 pour avoir refusé de se marier avec l'empereur romain Maxence.
Elle est devenue la patronne des jeunes filles célibataires au Moyen-Age. La fille la plus âgée de chaque famille déposait alors une coiffe sur la tête des statues de Sainte-Catherine exposées dans les églises, demandant ainsi à la sainte de lui envoyer un bon mari...
Ce furent ensuite les ouvrières non mariées qui se coiffaient de bonnets de papier. Et de fil en aiguille, la Sainte-Catherine est devenue le jour où on fête les vieilles filles, celles-ci étant surnommées les Catherinettes.
Mais Sainte-catherine est également la patronne des étudiants, des philosophes, des charrons, des meuniers, des tourneurs, des potiers, et des démouleurs!

Pour s'inscrire au concours du plus beau chapeau de Sainte-Catherine : 03 84 97 10 85

 

  • La Foire de la Sainte-Catherine aujourd'hui

Dégustation de gaufre à l'ancienneSon grand âge ne semble avoir aucune conséquence sur la Foire de la Sainte-Catherine. Au contraire, elle ne s'est jamais aussi bien portée!
Chaque 25 novembre, des milliers de personnes convergent vers le centre ville de Vesoul, devenu entièrement piéton pour l'occasion.
Le marché du bétail existe toujours, et occupe notamment la place Rênet. Les maquignons et les expositions de tracteurs dernier cri rappellent les origines paysannes de la foire. Les pépiniéristes sont également nombreux, puisque selon le proverbe, "A la Sainte-Catherine, tout arbre prend racine"!

Fromages à volontéLes autres rues et places de Vesoul sont quant à elles occupées par une grande braderie, avec des marchants ambulants venus de toute la France. Vêtements, bijoux, bibelots, nourriture, chaussures, électroménager : on trouve vraiment de tout à Vesoul le 25 novembre!
Le marché couvert accueille en outre des artisans et des producteurs, qui selon les années proposent du fois gras, de la confiture maison, des objets en bois faits main...
Les plus jeunes ne sont pas oubliés : un manège pour enfants leur est réservé et, s'ils sont sages, peut-être rencontreront-ils Saint-Nicolas...

Pour réserver un emplacement (professionnels, associations...) : contacter le placier au 03 84 76 70 15

 

En guise de mise en bouche,

Les autres manifestations haut-saônoises du mois de novembre >>


SLIDE10
SLIDE14
SLIDE11
SLIDE12
 

Inscription à la newslettre

Recevoir chaque mois nos principales
infos et idées sorties ...